La plongée sous-marine consiste à respirer sous l'eau à l'aide d'un scaphandre autonome.

Le matériel spécifique se compose d'une combinaison isothermique, d'un masque, de palmes, d'un lestage porté sur une ceinture, d'un détendeur et d'une bouteille de plongée contenant de l'air comprimé.

Le matériel à  posséder:

Pour les entraînements en piscine vous devez vous munir de votre masque de plongée, de lunettes de piscine, de votre tuba et de vos palmes. Nous vous fournissons planches, plaquettes et pull-buoy.

Pour la plongée en fosse comme en mer, votre masque, tuba et palmes seront indispensables. La combinaison, la ceinture de plombs, le gilet stab, le détendeur et le bloc peuvent se louer sur place. 
 

Néanmoins, tous les plongeurs autonomes et susceptibles de dépasser les 20m (N2 et plus) doivent impérativement se munir d'un détendeur octopus, d'un parachute de palier et d'instruments de mesure (montre, boussole, jeu de tables, profondimètre ou ordinateur de plongée).
 

Plongeur

Un masque de plongée est un équipement qui protège les yeux et le nez d'un plongeur tout en lui permettant de voir correctement sous l'eau. Les masques de plongée sont utilisés dans toutes sortes d'activités subaquatiques, comme la plongée sous-marine, la chasse sous-marine ou l'apnée.

Astuce:

Pour bien choisir votre masque, rien de plus simple: appliquez-le sur votre visage et inspirez par le nez. Si l'effet ventouse s'opère parfaitement, il vous convient !

Le masque 

Plongée en apnée dans l'océan

C'est un accessoire permettant de progresser en surface en respirant par la bouche tout en regardant sous l'eau. Il comprend un embout qui se place entre les dents. Le tube partant de l'embout fait un coude pour remonter vers la surface, et se termine par une cheminée rigide dépassant à l'air libre. Ce type d'embout évite une crispation des muscles de la mâchoire sur les tétines. Aidé d'un tuba, il est possible de nager puis de plonger en apnée sous l'eau : le nageur bloque sa respiration, plonge. Lorsqu'il remonte, il peut éjecter l'eau entrée dans le tuba en soufflant sèchement, puis reprendre sa nage en surface.

Conseil:

Pour la plongée, préférez un tuba semi-rigide afin qu'il puisse se plier dans la poche de votre stab et ainsi ne pas vous encombrer. Attention néanmoins à ce qu'il ne soit pas trop souple !
Vous en trouverez à Décathlon pour un prix défiant toute concurrence. 

Le tuba

Placer-les-plombs-sur-sa-ceinture-tutori

Elle sert à compenser la flottabilité de la combinaison. Les poids de votre lestage sera déterminé par plusieurs éléments:

votre morphologie, mais aussi la qualité de l'eau (l'eau salée engendre plus de flottabilité que l'eau douce), l'épaisseur de votre combinaison et le volume d'air contenu dans votre bloc. 

Un bon lestage, c'est celui qui vous permettra d'être parfaitement équilibré à 3 m  de profondeur.

Cet équilibrage se modifiera en fonction de la profondeur (d'où l'utilisation du gilet pour compenser ces variations).

Il existe 3 sortes de ceintures de lestage:

•la ceinture classique de plongée: Conseil: Préférez une boucle en inox. Celles en plastique ne font pas long feu avec l'eau salée.

• la marseillaise : ceinture en élastodiène. Par sa souplesse, elle facilite la ventilation. Par son aspect lisse, il est facile d'y mettre des plomb ou d'effectuer un largage. Mais elle ne vieillit pas très bien dans le temps.

• la ceinture à poches : ses poches permettent de contenir des poids en plombs et idéalement, des lest de plongée en grenaille de plomb qui sont bien plus confortables à porter.

La ceinture de lest

Plongée sous oxygène du réservoir

La bouteille de plongée, ou bloc,  est le réservoir qui renferme l'air comprimé nécessaire à la respiration.  il est nécessaire de l'équiper d'un détendeur qui adapte la pression de l'air de la bouteille environ 200 bar) fournie au plongeur à la pression ambiante afin que celui-ci soit respirable (plus le plongeur est profond, plus la pression est élevée).

La bouteille de plongée

Équipement Plongée

Il est le mécanisme qui permet de respirer l'air contenu dans sa bouteille de plongée quelle que soit la profondeur à laquelle le plongeur évolue. Sont fixés sur le détendeur le manomètre (qui donne la pression de la bouteille en temps réel) ainsi qu'un "direct system" qui permet de gonfler le gilet avec l'air de la bouteille.

 

Un détendeur type "octopus" se compose d'un deuxième étage jaune et d'un flexible moyenne pression plus long que la normale (environ 1 mètre) jaune également. Il est déal pour porter assistance il est obligatoire à partir du niveau 2 en autonome. 

Le détendeur de plongée

parachutepalier2.jpg

C'est avant tout un outil de sécurité. Il sert à signaler des plongeurs en immersion, particulièrement lorsqu’ils sont au palier.
Une formation pour une première utilisation d'un parachute de palier est indispensable.

Il est obligatoire d'en avoir au moins un par palanquée.

Le parachute de paliers

tb-mobile-conseil-entretien-ordinateur-p

Des instruments de mesure sont également utilisés pour contrôler la plongée :

• le manomètre pour connaître la pression restante dans le bloc

• le profondimètre ou "timer" pour connaître la profondeur à laquelle le plongeur se trouve mais aussi mesurer la profondeur maximale de la plongée ainsi que le temps d'immersion.

•des tables de décompression  

pour fixer la durée des paliers à effectuer

• l'ordinateur de plongée

 

Deux possibilités de configuration matériel :

1/ Un profondimètre + les tables de plongée fédérales (MN90).

 

Avantages : le prix ! Comptez 100e pour un profondimètre neuf vaut environ 100€ et les tables sont autour de 10€.

Inconvénients : Il faut calculer ses palliers avec une marge pénalisante de précaution. En effet, les tables ne considèrent que la profondeur max atteinte là où l'ordinateur prend en compte le profil réel de plongée.

 

2/ Un ordinateur de plongée

L'offre est abondante avec un large panel de prix (de 160€ à 2000€)

Avantages : Il s'occupe de tout.

Inconvénients : Le prix et ça reste un outil électronique.

Plongée en apnée

Les palmes sont un équipement qui permet à un individu de se déplacer plus aisément et rapidement dans l'eau. Grâce à sa surface de contact plus importante que celle d'un pied nu, la palme repousse plus efficacement l'eau et permet à l'individu qui en maîtrise l'utilisation, pour un effort moindre, de gagner en vitesse, aisance et stabilité. Elles font partie de l'équipement indispensable du plongeur subaquatique, mais aussi du plongeur en apnée et du chasseur sous-marin.

Info: Les palmes ont été inventées par le capitaine de corvette Louis de Corlieu en 1914. Cocorico !

Les palmes

Silhouette de plongeurs

C'est une bouée en forme de veste fixée sur la bouteille. Couramment appelé "stab".

Il a une plusieurs fonctions :

  • ajuster la flottabilité du plongeur durant la plongée en fonction de la profondeur

  • lui permettre de contrôler sa remontée vers la surface ;

  • supporter la (ou les) bouteille(s) de plongée fixée(s) dans le dos du plongeur.

Le gilet de stabilisation

Sous-marine de plongée

En plongée sous-marine, les pertes caloriques sont importantes en raison des échanges thermiques entre l'eau et la peau des nageurs. Il est donc nécessaire de se protéger, de manière plus ou moins complète, en fonction de la température de l'eau. Elles sont faites pour la majorité de néoprène, une matière caoutchouteuse noire, d'épaisseur variable (de 1 à 10 mm). 

 

Il en existe plusieurs sortes :

La combinaison humide (ou combinaison isothermique)  : Elle laisse entrer une fine couche d'eau entre la peau et la combinaison. Elle va se réchauffer au cours de la plongée. Mais la circulation de l'eau, provoquée par les mouvements, tend à faire rentrer de l'eau extérieure.

La combinaison semi-étanche : Comme son nom l'indique, c'est l’intermédiaire entre les combinaisons humides et étanche. On fait rentrer l'eau en début de plongée, celle-ci se réchauffe au contact du corp et ne s'échappe pas grâce au manchons étanches des poignets et chevilles.

La combinaison étanche : a la particularité de ne pas laisser entrer d'eau du tout. Un inflateur relié à la bouteille permet d'y injecter de l'air. Ce mécanisme évite au plongeur de subir l'écrasement du vêtement lors de l’augmentation de la pression (qui induit donc une diminution du volume). Elle est souvent complétée par le port d'une ou plusieurs couches de vêtements en dessous.

Néanmoins, son port nécessite une formation spécifique.

La combinaison